Séverine Giret

J’accompagne les porteurs de projet (collectivités, bailleurs sociaux, associations, individus) à définir leurs futurs tiers-lieux.
Les sujets qui m’intéressent particulièrement sont :

  • La culture Tiers-Lieux : principes fondamentaux, valeurs, typologies
  • La création de communauté : besoins, principes d’adhésion et mobilisation
  • L’intelligence collective et la facilitation
  • La médiation numérique
  • Le rôle et la place du facilitateur
  • Les postures entrepreneuriales
  • L’adéquation Homme/Femme – Projet
  • L’analyse des besoins potentiels du territoire et de l’émergence d’une nouvelle demande
  • La construction d’une programmation adaptée aux besoins du territoire
  • L’écosystème et le développement de partenariats

#tierslieux #communauté #facilitation #collaboratif #projets #partenariats #territoire #innovation #entrepreneuriat #coworking #fablab #insertion #prototypage

Qui est Séverine ?

Principales références

  • Prototypage de La Station à St Omer durant 2 ans
    Définition des usages et fonctionnalités du lieu
    Création et animation de la communauté des utilisateurs
    Développement des partenariats avec les acteurs de l’écosystème
  • Consultante, accompagnement à la création de Tiers Lieux durant 2 ans
    Accompagnement à la construction du projet de lieu
    Prototypage de lieux en mode collaboratif
    Formations des animateurs de lieux
  • Création et coordination de la formation pré-incubation durant 1 an
    Création du contenu pédagogique et coordination
    Accompagnement des apprenants vers la création d’entreprise
  • Formatrice Cie des Tiers Lieux depuis le lancement de la formation
    Piloter un Tiers Lieu : Place du facilitateur / Programmation et Animation

Références de l’année dernière

  • Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France
    Accompagnement à la création d’un fablab au sein de l’IUT de Sarcelles
    Méthodologie : Création d’une communauté puis définition des usages du futur fablab avec celle-ci
  • Communauté d’Agglomération de Valenciennes Métropole
    Relais des équipes d’animation de l’espace de coworking et du fablab
    Création de partenariats avec les centres sociaux et maisons de quartier
    Méthodologie : Sonder et analyser les besoins des acteurs sociaux en terme de culture numérique puis création de partenariats « gagnant-gagnant »
  • Communauté de Communes Mad et Moselle
    Etude de faisabilité pour le développement de Tiers Lieux sur le Territoire Mad et Moselle
    Méthodologie : Étudier la pertinence de créer des Tiers Lieux sur le territoire, identifier ou faire émerger des communautés qui porteront les projets et investiront les lieux, déterminer la forme du tiers lieux en fonction des besoins exprimés, accompagner la collectivité dans le développement d’un ou plusieurs projets.

Alignement avec les valeurs de la Compagnie

Ouverture

Dans le cadre de chacune de mes missions, j’ai toujours œuvré pour la mixité des publics, utilisateurs. L’ouverture à tous les publics est selon moi un incontournable et c’est sur quoi repose la richesse de ces lieux.

Réponse au territoire

La méthodologie que je défends attache une importance particulière au fait de sonder et analyser les besoins du territoire afin de définir des usages d’un lieu en réponse à une réalité des besoins de ses habitants et en adéquation avec la réalité de leur quotidien.
Ces projets doivent, de toute évidence, permettre le développement territorial.

Équilibre économique

Je ne suis pas spécialiste des questions de modèle économique mais la logique de ressources diversifiées permet d’inscrire le projet de lieu de manière pérenne. Nous sommes des acteurs qui inscrivent leur action dans une logique de durabilité. Un modèle économique hybride est donc vivement recommandé pour ne pas dépendre d’une seule source de financement, qui pourrait, pour des diverses raisons, s’arrêter du jour au lendemain et qui viendrait donc remettre en question l’existence du lieu.

Accessibilité

Selon moi, la question d’ouverture et d’accessibilité sont deux valeurs qui se rejoignent étroitement. Parler d’ouverture c’est parler d’accessibilité.
Quand on part à la visite de lieux, on peut, hélas, se rendre compte que c’est une question encore bien souvent écartée !

Centré sur l’usager

Les accompagnements que j’ai pu mené pour différentes collectivités ont toujours reposés sur des logiques centrées sur l’usager : quels sont les besoins de vos habitants ? quels sont les besoins des utilisateurs qui fréquentent les lieux ? quels sont les freins de celles et ceux qui ne sont pas encore venus utiliser le lieu ?
Quels seraient les projets qui permettraient d’apporter une réponse à ses besoins ?
La construction d’une programmation au sein d’un lieu doit être définie avec les usagers. C’est un élément indéniable pour assurer l’engagement et la mobilisation des (futurs) usagers, pour créer une première communauté et pour assurer la vie et l’animation du lieu dans la durée.

Modèle ouvert et duplicable

Par exemple, utiliser le cahier Tiers Lieux permet de se rendre compte que les ressources de ce type qui ont été créés permettent de dupliquer une méthodologie. En revanche, chaque projet est singulier et unique car il répond aux besoins de son territoire. Les besoins du territoire voisin ne sont pas forcément les mêmes mais la base de la méthodologie employée peut rester la même tout en gardant une part d’adaptabilité et d’agilité pour coller au mieux aux particularités de chaque projet et valoriser sa singularité.
J’adhère aussi à la logique de documentation que la compagnie promeut.

Rétributions

Lors de l’année n-1, l’appartenance au Cercle des Accompagnateurs de la Compagnie des Tiers-Lieux m’a apporté…

L’appartenance au Cercle des Accompagnateurs de la Compagnie m’a permis de :

  • un accès aux meet-up Tiers Lieux
  • un accès aux apéros Tiers Lieux
  • d’autres temps en cercle privé pour évoquer les projets de la Compagnie Tiers Lieux
    Ces différents temps m’ont permis de découvrir de nouveaux lieux et de nouveaux projets qui s’inscrivent sur notre territoire. De plus, cela permet de rester connecter et informer de l’actualité locale, de connaître les pistes de développement en ce qui concerne l’action de la compagnie, de s’inscrire dans un réseau, de rencontres de nouvelles personnes.

J’ai aussi accéder à une nouvelle proposition d’intervenir en tant que formatrice pour le Master Gestion des Territoires et Développement Local, Parcours Tiers Lieux ». Cela s’ajoute à mes interventions pour la formation Piloter un Tiers Lieu.

Quelle contribution (financière ou autre) avez-vous apportée à la Compagnie des Tiers-lieux ou au Cercle des accompagnateurs au regard de la réponse précédente ?

Ma présence (assez limitée car j’étais salariée à temps plein).