Rencontrer les acteurs qui font le territoire, visiter des lieux inspirants, participer à des ateliers de co-construction et faire avancer nos problématiques communes : l’événement « En Compagnie des Tiers-Lieux » est le rendez-vous à ne pas manquer !

Édito

Édito

Qu’on le voit comme une opportunité ou que cela nous donne des boutons, le mot « numérique » s’est durablement installé dans le paysage tiers-lieux. Pour beaucoup, ces deux concepts dont les contours sont tout aussi mal définis, partagent des racines communes. Ils incarnent les rêves d’un nouveau rapport au savoir et au lien social. Pour d’autres, c’est tout le contraire...

Le numérique est-il une opportunité pour simplifier la vie de nos usagers ? Un levier de financement comme un autre ? Le cheval de Troie de la « start-up nation » ? Est-ce qu’assumer des services de médiation numérique rend les tiers-lieux complices d’une politique publique de la déshumanisation, alors même qu’ils défendent le lien social ? Certainement un peu tout ça à la fois. Ce qui est sûr, c’est que si les tiers-lieux ne s’en emparent pas, ils en subiront eux aussi les usages. À leurs dépends.

D’un côté, les tiers lieux peuvent se penser comme une infrastructure numérique du dernier kilomètre. Pendant les confinements, ils se sont mobilisés pour produire visières, masques, pour fournir des tablettes, des ordinateurs aux familles pour maintenir la continuité pédagogique. Dans beaucoup d’endroits, ils sont le dernier visage ami avant un formulaire « fatal » (Benjamin Bayart). Bien entendu, la société numérique ne se fera pas sans humains. Mais où sont-ils, ces humains du XXIe siècle, si ce n’est dans nos lieux.

Par ailleurs, qui de mieux placés que nos lieux du faire ensemble local pour impulser des démarches d’appropriation vertueuse du numérique : plateformes pour les circuits courts, auto-organisation de la mobilité en zone rurale, nouveaux services de logistique décarbonée locale ? Le numérique sera-t-il jamais mis au service des transitions écologiques et solidaires, si ses usages sont choisis en dehors de lieux qui incarnent ces transitions ?

Enfin, ces services numériques constituent aussi des solutions pour le fonctionnement quotidien des tiers-lieux : outil de réservation en ligne, pass inter lieux, réseaux sociaux de proximité sont développés en mode commun par les réseaux de tiers-lieux. Mais il reste tant à faire…

Consolons-nous au moins d’une chose. Si le « numérique » nous fatigue, les médiateurs numériques semblent eux aussi excédés par l’injonction de transformer leurs lieux d’accueil en « tiers-lieux ».

Forts de ce constat, nous avons souhaité collaborer avec Les Assembleurs et interroger collectivement pendant 2 jours les liens entre tiers-lieux et numérique.

Programme du 29/11

Programme
du 29/11

L'Ouverture, la Plénière inspirante, la Table ronde ainsi que l'atelier 1 seront disponibles en streaming sur Facebook et Youtube. Les liens seront communiqués sur cette page le jour même.

Deux ateliers sont également accessibles en visio :

[« Espace Accueil » & Bar Les Halles]

        [Les Halles]       [inscription obligatoire – 200 places]

Ouverture :

  • Bienvenue et programme de la journée – par la Compagnie des Tiers-Lieux et le Bazaar St So
  • Intervention d’Akim Oural, élu à la Métropole Européenne de Lille, Délégué Innovation et numérique
Plénière inspirante :
  • Yaël Benayoun – Cofondatrice du Mouton Numérique

Les déploiements de nouvelles technologies, qu’ils soient impulsés par des états ou par le marché, sont autant de choix structurants qui redessinent pixel après pixel les contours de nos sphères sociales intimes et la nature de nos relations avec les institutions. Et si les tiers-lieux avaient un rôle à jouer pour donner une voix à chacun·e dans la définition de la société numérique ?

Diplômée en philosophie politique et en sciences sociales, Yaël Benayoun mène une activité indépendante de conseil en sociologie et de recherche, avec laquelle elle milite pour une meilleure prise en considération des réalités du terrain dans les choix technologiques et autres décisions stratégiques. Elle est cofondatrice du Mouton Numérique, association qui met en lumière les enjeux sociaux, politiques et environnementaux du numérique et des nouvelles technologies. Elle est l’autrice avec Irénée Régnauld du livre Technologies partout, démocratie nulle part : Plaidoyer pour que les choix technologiques deviennent d’affaire de tous (Fyp éditions, 2020).

[Les Halles]  [inscription obligatoire – 200 places]

Interventions de Sébastien Personne, La Machinerie / Majdouline Sbaï, Plateau Fertile / Charlotte Berthelot, La FabNum / Solène Grivet, La Ligue de l’enseignement de l’Oise

Fablabs, lieux de production, de re-mobilisation, de travail ou d’éducation populaire, la diversité de l’ADN des tiers-lieux les pousse à ne pas mobiliser les opportunités du numérique pour les mêmes raisons, ni par les mêmes moyens. Donnons la parole aux lieux pour mettre en lumière la diversité de ces pratiques.

Animation : Alexandre Bigot-Verdier – La Compagnie des Tiers-Lieux

1. Devenir une Manufacture de Proximité : pourquoi, comment ? [Les Halles] 

Un atelier France Tiers-Lieux, mené par Yolaine Proult, Déléguée Générale et Cécilia Quay-Chatelet, Responsable du programme Manufacture. Elles reviendront dans un premier temps sur l’origine du programme, ses enjeux, les attendus d’une Manufacture et les critères d’éligibilité à l’Appel à manifestation d’intérêt, et dans un second temps, répondront à toutes vos questions et vous aiguillerons si vous souhaitez candidater.

2. Des outils numériques pour favoriser l’émancipation de toutes et tous [Espace d’accueil] 

Un atelier animé par Mihaela Cretu et Charlotte Filbien, contributrices à la Compagnie des Tiers-Lieux.

Comment le numérique peut-il être un outil d’émancipation, de transformation et des luttes pour favoriser l’égalité d’actions, la liberté d’expression et de participation dans les tiers lieux afin d’acquérir des outils pour répondre à des questions d’horizontalité, de prises de parole, de fabrication et d’inclusion.

3. Mutualisons les briques de services numériques de proximité dont nous avons besoins dans nos tiers-lieux [ Halle basse 2] 

Un atelier animé par Capucine Deweer et Alexandre Bigot-Verdier, contributeurs à la Compagnie des Tiers-Lieux

Diversifier les services de nos lieux, c’est la promesse de multiplier les moyens d’animation et de fidélisation de nos usagers. Les outils numériques amènent leur lot d’opportunités à cet égard : retrait de circuit court alimentaire, livraison de denrées non commercialisées sur le territoire, organisation de la mobilité, etc.

Toutefois, lancer un nouveau service est une activité chronophage. Les bénéfices sont souvent surévaluées et les contraintes sous-évaluées. La mise en œuvre d’un tel projet passe souvent après de nombreuse tâches quotidiennes prioritaires et les idées enthousiasmantes sont remises à demain bien que nécessaires pour le territoire.

Notre objectif est d’identifier pendant cet atelier des besoins communs en terme de services de proximité. Cet atelier nous permettra d’envisager ensemble la mutualisation de moyens pour rendre collectivement des services qui nous semblent trop complexes à mettre en œuvre chacun dans notre lieu.

4. Le rôle du numérique dans les dynamiques de coopérations locales ? [ Halle basse 1]

Un atelier animé par Laurent Courouble, contributeur à la Compagnie des Tiers-Lieux

Coopérer s’avère une condition sine qua non pour assurer la transition sociale, écologique et économique de nos territoires. Mais coopérer avec qui ? pour quoi faire ? Quelle est la bonne échelle et les conditions de succès pour des coopérations économiques et sociales fécondes ? Le numérique a certainement un rôle dans la réussite de ces coopérations, mais est-il un simple outil de mobilisation ou y a t-il là quelque chose de plus ambitieux à proposer…?

Après un tour de salle des initiatives que portent les participants sur ces sujets, Rachid Cherfaoui du Solidarium Pays de Bray (60) et Guillaume Delevaque de l’APES/Plateformes Coopératives apporteront leurs témoignages sur ce qui « fait système ».

5. Les incontournables pour faciliter l’émergence d’un tiers-lieux sur sa commune [Maison Stéphane Hessel – Salle C – 10 min à pieds du Bazaar St So] 

Un atelier animé par Célia Van Berkum de la MEL, Marion Saint-Maxent et Marie-Julie Rock, contributrices à La Compagnie des Tiers-Lieux. Vous êtes élu·e et aimeriez voir émerger un tiers-lieu sur votre territoire ? Ou habitant·e d’une commune non dotée en tiers-lieu souhaitant monter un projet ? Cet atelier est fait pour vous ! 

Nous allons tout d’abord nous attacher à vous (re)présenter de manière claire la notion de tiers-lieu (les besoins auxquels ils peuvent répondre, les formes qu’ils peuvent prendre, etc.) avant de vous présenter le parcours type d’accompagnement d’une commune à l’émergence d’un tiers-lieu sur son territoire, forts de différentes expérimentations menées dans des communes péri-urbaines, voire rurales, de la MEL

L’objectif de l’atelier est de répondre à vos principales interrogations (sur les différents modes d’organisation, de gouvernance, de financement, etc. envisageables dans un tiers-lieu), mais aussi et surtout de vous apprendre comment une commune peut réellement co-construire un projet avec ses habitant·e·s en se plaçant au même rang qu’eux·elles dans les échanges et dans les prises de décision. Ainsi nous nous interrogerons sur la posture à adopter pour laisser la place aux initiatives et aux envies, et verrons comment on peut faciliter l’émergence d’un projet sur notre territoire.

6. Réseaux Régionaux – échanges de pratiques [Salle « Petite Fabrique » – temps dédié aux réseaux régionaux de tiers-lieux] 

Un atelier animé par Sébastien Plihon, Contributeur à La Compagnie des Tiers-Lieux 

La Compagnie des Tiers-Lieux a lancé une invitation à TOUS les réseaux de tiers-lieux de France. 8 régions seront présentes pour ce premier rendez-vous à l’initiative des réseaux eux-mêmes. Il était temps de nous prendre en main ! Au programme :  échanges de pratiques, dispositifs contributifs et coopérations territoriales. Avec la participation de Bretagne Tiers-Lieux, la Coop d’Aquitaine, A+ C’est mieux, Tiers-Lieux Normandie, Sud Tiers-Lieux, Bourgogne, Occitanie, France Tiers-Lieux, l’ANCT et tous ceux qui souhaitent nous rejoindre

        [Parvis du Bazaar St SO] 

3 menus au choix :

  • Formule Assiette O saveurs: Assiette composée de 3 falafels, houmous, fatayer (feta persil), pain / Dessert > Basboussa (gâteau semoule, yaourth et noix de coco) / Boisson > Jus de Pomme de l’Avesnois
  • Formule Lasagnes végétariennes : Lasagne de Butternut / Dessert > Part de tarte au chocolat / Boisson > limonade
  • Formule Pizza Margherita : base sauce tomate, Mozzarela Di Buffala, Basilic / Dessert > tarte au chocolat / Boisson > limonade

Une alternative à nos formules ?

Sachez que les Sandwicheries Fasthoch ou Petit Louis se trouvent à moins de 5mn à pieds du Bazaar St So.

  • Chaque parcours met en avant les liens qu’entretiennent les lieux avec la thématique « numérique ». Le retour au Bazaar est prévu pour 18h.

[inscription obligatoire – 30 places par parcours]

[Départ rue Camille Guérin]

  • PARCOURS 1  (en bus) : Médiation Numérique > Pop Café Wazemmes > ESSpace 216 > Emmaus Connect Roubaix
  • PARCOURS 2  (en bus) : Fabrication Numérique > Le Cube EIC, Tourcoing > La FabNum, Marcq-en-Baroeul > Fabricarium de Polytech, Villeneuve d’Ascq
  • PARCOURS 3  (en vélo) : Les Communs numériques en pratique dans les tiers-lieux >  Tipimi, Lille Fives > Métalu, Lille Moulins > Hop’n Work, Lambersart 

Pour ceux qui le peuvent, prenez vos vélos ! Pour les autres,  nous en aurons quelques uns à vous prêter !

NB : En fonction des inscriptions, nous nous laissons la possibilité d’ajouter un parcours supplémentaire

[Adhésion au Bus Magique à prix libre]   [Inscription Obligatoire – 100 places] 

 

Se retrouver, boire un verre et discuter, participer à quelques animations, pour finir la journée.

Premier verre offert par la Compagnie des Tiers-Lieux !

Le Bus Magique c’est avant tout une association qui carbure à certaines valeurs qui lui sont essentielles : le bien-être, le respect de l’environnement, le lien social, le soutien de l’économie locale et la culture. Il est ouvert à toutes et à tous et, dans cet esprit, fait la part belle aux initiatives de chacun. Sans ce souffle collectif et cette envie commune, notre péniche n’aurait pas été bien loin ! Retrouve toutes les aventures qui l’ont menée jusqu’ici dans la rubrique “histoire de la péniche”. Nous continuons à écrire cette histoire avec celles et ceux qui souhaitent nous aider à faire vivre ce lieu magique…

 

Informations pratiques

Informations pratiques

Envie d'aller plus loin ?

En compagnie des tiers-lieux 2021 s'associe au NEC local des Assembleurs, hub numérique inclusif des Hauts-de-France, qui aura lieu le 30 novembre à La Plaine Image, Tourcoing. Une journée d’échanges et débats sur le thème :“Où se fait la médiation numérique aujourd’hui ?

Partenaires & financeurs

Partenaires & financeurs

Nous soutenons les projets qui vous animent, rejoignez-nous,